Séminaire – Séance n°12

Performances physiques et esthétiques des corps sportifs

Mercredi 4 décembre 2019 – Université de Strasbourg


Les activités sportives et physiques recèlent plusieurs dimensions qui attirent les individus à s’y adonner ; la visée esthétique en est une. En effet, pratiquer un sport, c’est d’abord mettre son corps en mouvement et agir sur celui-ci. Ce qui nous intéressera lors de ce séminaire sera d’explorer, entre autres, comment les corps sportifs et leurs différentes manifestations esthétiques sont développées comme des ressources à la fois individuelles et sociales par les acteurs. Cette session s’intéressera notamment aux activités physiques à visée esthétique qui doivent être pensées comme des techniques et pratiques réflexives.

Nous accorderons de l’attention aux formes des corps sportifs et à leurs représentations, celles-ci sont susceptibles de varier d’un groupe d’individus à l’autre (en fonction de l’âge, du genre, du niveau de pratique, des cultures sportives, du milieu social, etc.). A titre d’exemple, le muscle est parfois jugé péjorativement lorsqu’il est catégorisé comme « gratuit », purement esthétique. Admiré pour ses performances, son efficacité, lorsqu’il accompagne une performance sportive dans certaines disciplines (e.g l’athlétisme), le muscle de certains individus peut être qualifié de superficiel dans d’autres (e.g le culturisme).

© Pierre-Yves Massot

Lors de ce séminaire, nous verrons aussi combien les mouvements corporels, les gestes sportifs donnent à voir une dimension esthétique dont la mise en scène est d’ailleurs souvent capturée par des photos et/ou vidéos. Il arrive ensuite que celles-ci soient publiées dans des magazines et autres réseaux sociaux. La recherche du « beau geste » peut ainsi devenir un accomplissement en soi pour le ou la pratiquant.e. Ce geste sportif se réalise parfois dans un espace physique qu’il tend à sublimer. En retour, l’arrière-plan spatial renforce la puissance esthétique du geste sportif et donne un sens au mouvement corporel.

Enfin, lors de ce séminaire, nous questionnerons les rites esthétiques qui particularisent certains corps sportifs ; citons par exemple la créativité capillaire de certains footballeurs internationaux. Ces manifestations esthétiques sont prégnantes et constituent des sources d’inspiration pour les secteurs industriels de la mode et de la beauté qui n’hésitent pas à se les réapproprier. Les célèbres baskets Stan Smith (Adidas) conçues à l’origine pour la pratique du tennis ou la Chuck Taylor All Star créée pour le basket-ball en sont d’exemplaires illustrations.

Nos invité.e.s :

Monica Aceti est socio-anthropologue, spécialiste des questions de santé et des activités physiques et sportives, ainsi que Maître-assistante à l’Institut de Recherche Sociologique (IRS) de l’Université de Genève. Lors de cette séance, elle évoquera les résultats d’une enquête menée selon une approche compréhensive de la pole dance par observation participante. Alors que la sociologie du sport et du genre s’est régulièrement intéressée aux questions d’apparence qui interrogent le « bon genre » des athlètes – en révélant les systèmes de domination sous-jacent – le terrain de Monica Aceti l’a amenée à interroger l’engagement des corps des pratiquantes de pole dance, les diverses modalités de « performance » ainsi que leurs mises en scène esthétiques, sportives et sensuelles et à décaler le point de vue vers une pratique devenant un support d’émancipation et d’expression de désirs.

Aymane Dahame est doctorant en sciences sociales du sport au laboratoire Sport et Sciences Sociales de l’Université de Strasbourg. Privilégiant l’ethnographie et la recherche de terrain, ses travaux portent sur les cultures de la musculation (e.g bodybuilding), les sports de rue, les quartiers populaires, leurs jeunesses et leurs masculinités. Il s’intéresse notamment aux apprentissages informels des normes et usages liés à ces thématiques dans une logique articulant parcours de vie et lieux de vie (la ville).

Badr Yahyaoui est animateur socio-culturel et responsable du secteur « Jeunes » depuis un peu plus de 20 ans dans le quartier de l’Elsau à Strasbourg. En 2014, ce pratiquant de Street Workout a fondé une salle de « Street » dans les locaux du centre social : la salle Artcorps. Depuis, la salle est devenue un « spot » de pratique qui accueille des athlètes provenant du quartier et d’autres coins de la ville. Plus encore, la salle produit de nombreux sportifs qui prennent régulièrement part à des compétitions internationales.

Modératrice et intervenante : Marion Braizaz

Veuillez vous inscrire via ce lien : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdmSHI6Q74b7ziejQCU5OnvYrbS2WWpRTWjIOAfR7aPIj7pKw/viewform?usp=sf_link

Lien de l’évènement sur facebook : https://www.facebook.com/events/528418847914207/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.