Séminaire – Séance n°3

Les esthétiques du monde

26 mars 2018 – Librairie Kleber – 1 Rue des Francs-Bourgeois – 67000 Strasbourg

Les symboles et les codes de l’esthétique changent selon les époques et les groupes humains. Ces choix d’affiliation esthétique sont influencés par plusieurs facteurs : la culture ou « subculture » de référence, mais aussi par des phénomènes de mode (ou d’exotisme) qui se « propagent » de plus en plus suivant les biais virtuels comme les blogs ou les réseaux sociaux. Lors de cette séance nous discuterons la croyance d’une unimorphisation (uniformisation des morphologies humaines) ou « occidentalisation » de l’apparence humaine à l’époque de la globalisation. Aucune perte de la « biodiversité » n’est en train de se produire ; au contraire, le terrain nous révèle que les modèles esthétiques s’enchevêtrent et les pratiques s’hybrident de manière souvent imprévisible, spontanée et créative. Dans un monde globalisé, la passion pour l’autre peut se traduire dans un désir d’imitation et d’incorporation des styles esthétiques propres à d’autres traditions culturelles.  

En outre, une constante anthropologique indique que tous les peuples investissent une énergie considérable dans les pratiques esthétiques et, pour la plupart, entretiennent régulièrement leur apparence y compris dans des situations d’extrême détresse. Les invités qui nous accompagneront sont experts en sociologie et économie des pratiques de consommation et aussi dans la pratique de la chirurgie plastique en mission humanitaire. Les deux nous aideront à comprendre que la nécessité de « s’embellir » accompagne – et traduit parfois – l’envie de « survivre » et donc de « rester humain » malgré tout.

Invité-e-s :

Virginie Silhouette-Dercourt est Maître de conférences en gestion (HDR) à l’Université Paris XIII en Seine- Saint-Denis, chercheuse au Centre d’Economie de Paris-Nord et associée au Centre Marc Bloch de Berlin. Une partie de ses travaux a porté sur les dimensions identitaires des comportements de consommation de cosmétiques des jeunes femmes issues de l’immigration. Elle s’est notamment intéressée à la construction des identités grâce à la consommation.

Patrick Knipper est Chirurgien plasticien à Paris et Président d’une ONG de chirurgie réparatrice dans les pays en voie de développement (Interplast- France / Chirurgie Sans Frontières). Son intervention portera sur deux concepts qu’il a développé : la chirurgie esthétique humanitaire et l’ethno-chirurgie.

 

Modératrice et intervenante : Eva Carpigo

Pour regarder la vidéo de la séance, c’est ici

Découvrez la vidéo de cette séance ci-dessous :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.