Vêtements, modes et résistances / Clothing, fashion and resistance

Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 07 juillet 2020, https://calenda.org/789338

Vêtements, modes et résistances

Clothing, fashion and resistance

Congrès de l’Association belge de science politique (ABSP) et des associations francophones de science politique (CoSPoF) 2021

The Association belge de science politique (ABSP) and the Associations francophones de science politique (CoSPoF) congress 2021

*  *  *

Publié le mardi 07 juillet 2020 par Anastasia Giardinelli

RÉSUMÉ

Des soutiens-gorges jetés par les féministes américaines dans les « poubelles de la liberté » à la nudité des Femen, du polo Fred Perry des suprémacistes américains aux tee-shirts no logo des altermondialistes, du béret du Che au keffieh d’Arafat, le vêtement, et parfois son absence, nourrit le spectre des résistances, alimente la scénographie des contestations, leur confère une visibilité quitte à jouer, comme les Black Blocs, sur l’anonymat protecteur. Ce projet comprendra trois axes : le rôle du vêtement dans la construction des antagonismes, sa place dans les processus de mobilisation et son étude en tant que vecteur de circulation interculturelle des modalités de la résistance.

ANNONCE

8ème Congrès de l’Association Belge de science politique (ABSP)

9ème Congrès des associations francophones de science politique (CoSPoF)

Du 07 au 09 avril 2021 à l’Université Libre de Bruxelles

Continuer la lecture

ACORSO – Histoire et Anthropologie du vêtement, mode, apparences en Occident

Notre collègue Stéphane Héas nous signale le réseau ACORSO

« Histoire et Anthropologie du vêtement, de la mode et des apparences dans les sociétés occidentales de la Renaissance à nos jours. »

Voici leur carnet Hypothèse: https://acorso.hypotheses.org

vous y trouverez des appels à contributions, à communication, des expositions, des manifestations scientifiques, projets, publications et thèses!

Heureuses de rentrer en contact!

APPEL A CONTRIBUTIONS « Travail des corps, travail de la beauté »

 Recherches Sociologiques et Anthropologiques « Travail des corps, travail de la beauté »
Numéro coordonnée par Pascal Barbier (Université Paris I), Ya-Han Chuang (INED) et Fanny Gallot (Université Paris-Est Créteil)

pascal.barbier@univ-paris1.fr,  ya-han.chuang@ined.fr, fanny.gallot@gmail.com

Résumés (2000 signes max, en français ou en anglais) pour le 5 juillet 2019 max. Réponse au 12 juillet 2019 et articles à fournir pour le 6 janvier 2020 pour une publication fin 2020.

Sociologues, anthropologues et historiens ont largement démontré les déterminations sociales des corps (e.g. Bourdieu, 1977 ; Darmon, 2003 ; Saint-Pol, 2010). L’apparence des individus témoigne de leur inscription dans des groupes sociaux (de sexe, de classe, etc.) et s’élabore en relation avec des normes de beauté historiquement et socialement situées. Ces normes sont sociales, car elles recouvrent des enjeux moraux, politiques, religieux, la beauté pouvant être, selon les contextes, domestiquée (Laurent, 2007) ou exacerbée, perçue comme un artifice suspect ou comme révélatrice d’une grandeur morale, etc. Ces normes sont également sociales, car elles participent de la différenciation sociale de genre, de classes et de race, comme l’ont montré de nombreuses enquêtes sur la période récente (voir par exemple Skeggs, 2015). À titre d’exemple, rappelons que le rapport à la beauté et l’importance accordée aux pratiques de valorisation des corps varient selon les milieux sociaux (et les normes de genre en leurs seins): ils étaient largement minorés dans des milieux populaires du XIXème rejetant la coquetterie ; ils étaient euphémisés dans les milieux supérieurs tout en faisant l’objet d’une attention toute particulière – cette « naturalisation » de la beauté constituant un mécanisme puissant de reproduction sociale des hiérarchies et des rapports de domination.

 

Continuer la lecture