ACORSO – Histoire et Anthropologie du vêtement, mode, apparences en Occident

Notre collègue Stéphane Héas nous signale le réseau ACORSO

“Histoire et Anthropologie du vêtement, de la mode et des apparences dans les sociétés occidentales de la Renaissance à nos jours.”

Voici leur carnet Hypothèse: https://acorso.hypotheses.org

vous y trouverez des appels à contributions, à communication, des expositions, des manifestations scientifiques, projets, publications et thèses!

Heureuses de rentrer en contact!

Les parures et les vêtements qui font débat

Séminaire – Séance n°8

20 décembre 2018 – Salle Henri Roger
12 rue de l’école de Médecine, 75005 PARIS 

Le vêtement et les autres accessoires de la « parure » (bijoux, chapeaux, chaussures, etc.) sont à la fois marqueurs de différenciation sociale (sexe, âge, classe sociale, etc.) mais ils constituent aussi de véritables moyens pour communiquer à autrui une affiliation culturelle, une intention, une attitude, une personnalité́. De tout temps, ces attributs esthétiques ont été assemblés, combinés et ajustés en styles toujours changeants en fonction des variables historiques, socio-culturelles et du choix individuel de leurs porteurs.

Plus particulièrement, lors de ce séminaire, c’est une focale singulière dont nous avons fait le choix. Le vêtement et la parure sont des outils privilégiés d’expressivité des valeurs d’un groupe social et revêtent, dans certains cas, une dimension « politique » de résistance et de lutte pour une reconnaissance. Ils sont en effet des étendards de nombreuses revendications, politiques, féministes, religieuses, culturelles qui n’en finissent plus de susciter le débat dans les sphères publiques comme privées. Se montrer « trop » vêtu.e.s (comme dans le cas du « burkini », du « voile », « hijab » et des « jupes longues » d’affiliation islamique) ou à l’inverse « trop » dévêtu.e.s (à l’instar des Femen), scandalise certain.e.s et pose un nouveau débat autour de la liberté́ d’expression et plus particulièrement de l’affirmation des particularismes par l’apparence esthétique.

Continuer la lecture